Déchiffrage de la Note n°95 (mai – juin 2014)

lanote
Page 3 – Un point de détail

Dans son EDITO, le Maire reprend largement sa déclaration d’investiture prononcée lors du Conseil Municipal du 4 avril 2014. Il y apporte cependant quelques ajustements :

Déclaration de Monsieur NAUTH (Conseil Municipal du 4 avril 2014) : Je suis enseignant et j’ai toujours traité mes élèves à égalité, sans distinction bien sûr de race, de couleur de peau, d’origine ou de religion.

EDITO Monsieur NAUTH (La Note n°95, p3) : Je suis enseignant et j’ai toujours traité mes élèves à égalité, sans distinction de couleur de peau, d’origine ou de religion.

Cette omission traduit vraisemblablement la résolution du Front National d’édulcorer sa communication. Néanmoins son analyse de la situation sociale, économique et politique reste caduque et ses propositions sont toujours obsolètes et dangereuses.

Toujours page 3 – Son combat

Le maire profite également de cet espace pour rappeler ses priorités pour notre ville ; qui sont cohérentes avec la communication et la ligne politique du FN :

• Assainir les finances de la commune et baisser les impôts locaux dès que possible

• Redéfinir les moyens et les missions de la police municipale afin d’améliorer la sécurité

• Lutter contre toute forme de communautarisme qui, par définition, est à l’opposé des principes de notre République une et indivisible.

• La première de ses priorités indique explicitement que les finances de la ville ne sont pas saines. Pourtant le compte de gestion qui clôture le mandat de l’équipe précédente – approuvé en conseil municipal – présente un bilan bénéficiaire. Les conditions pour tenir la promesse démagogique qui en découle sont d’autant plus favorables, surtout si l’austérité annoncée par l’adjoint aux finances est appliquée (p13).

• La seconde est en phase avec l’un des marqueurs forts d’une mairie d’extrême-droite : l’amplification des mesures sécuritaires.

• Enfin le Maire souhaite lutter contre le communautarisme. Il ne précise pas quelles communautés seraient coupables d’un communautarisme qu’il faudrait endiguer. Il s’agit là encore d’une sentence politicienne qui concentre implicitement l’idéologie xénophobe et simpliste du Front National. Rappelons également que la discrimination et l’exclusion de citoyens sur des critères d’origine et de religion s’opposent aux principes de la république.

Nous pouvons remarquer que ces priorités prévalent sur l’éducation, la culture, l’insertion professionnelle, les relations sociales ou la santé. Les actions et décisions pour répondre concrètement à ces enjeux n’ont pas encore été présentées.

Enfin page 3 – Vœux pieux

J’ai mené cette campagne avec dignité et je n’ai pas l’intention de changer d’attitude en tant que Maire.

Nous vous invitons à assister aux Conseils Municipaux pour constater par vous-même l’attitude de nos élus.

Page 9 – Mieux vaut tard que jamais

Cette page nous rappelle au lendemain des élections européennes les enjeux de ce scrutin et les missions du parlement. Espérons que ces informations soient encore valables dans 5 ans.

Page 13 – Budget 2014 : Tout ce que vous voulez qu’on vous dise

L’adjoint aux finances présente une situation catastrophique (chômage, pression fiscale, contexte économique, spirale infernale, tendances néfastes, fonctionnement « archaïque ») mais compte sur la ferme volonté de l’équipe municipale pour redynamiser Mantes la Ville.

Page 14 – Le budget en image d’Epinal

La démocratie participative est remise à plus tard, tous les dessins sont déjà coloriés.

Page 15 – Ecoles : une priorité relative.

L’équipe municipale fait une priorité de la réhabilitation déjà en cours des groupes scolaires. La construction d’un nouvel établissement pour répondre au nombre croissant d’enfants scolarisés ne rentre cependant pas dans le périmètre des investissements d’intérêt stratégique (le Maire, Conseil Municipal du 26 mai 2014).

Page 16 – Tu veux ou tu veux pas ?

L’augmentation des charges de personnels est justifiée en partie par les embauches relatives à la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires. Pourtant le Maire a réaffirmé pendant le Conseil Municipal du 26 mai 2014 sa volonté de ne pas appliquer cette loi.

Page 23 – Répliques Cultes

Paroles d’Elu : Le Maire juge avec une miséricorde toute relative ces prédécesseurs depuis la nuit des temps, consacre son avènement et promets des jours meilleurs pour ceux qui auront la foi.

Condoléances : Les conseillers municipaux « Ensemble pour Mantes-la-Ville à gauche » expriment leurs regrets.

Auto-portrait ? : Amateurisme, impréparation et irréalisme semblent,hélas, être les adjectifs qui qualifient le mieux cette équipe.

Post-it : « Ambition pour Mantes-la-Ville » recopie le rôle de l’opposition.

Convertis : Les représentants de « Mantes en Mouvement » dénonceront avec force et vigueur les délibérations blessantes et discriminantes. Aujourd’hui ils dénoncent avec la même volonté les décisions de la précédente équipe municipale. Si en plus ils le font avec virilité, le maire pourra compter 2 voix de plus dans sa majorité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s