Le CRIC dénonce « l’heure d’un 1er bilan » de Mantes en Mouvement

Le CRIC respecte et encourage les démarches qui tentent de répondre aux attentes des Mantevillois-e-s avec des propositions novatrices. Cependant nous ne pouvons accepter d’un mouvement politisé qu’il use et abuse d’un argumentaire calomnieux, versant dans la plus vile démagogie. C’est malheureusement ce que nous avons constaté dans le tract « l’heure d’un 1er bilan » de Mantes en Mouvement – Opposition municipale.

Ce document affirme que la gestion budgétaire de l’actuelle municipalité serait équivalente à celle mise en œuvre lors du précédent mandat. Les finances de la ville étaient indiscutablement très mal gérées il y a 6 ans, elles ont été progressivement assainies depuis. Ce bilan positif – illustré par un exercice 2013 excédentaire – permet à la mairie en place de mettre confortablement en œuvre sa politique sécuritaire. Par ailleurs l’actuelle municipalité a considérablement augmenté le budget de fonctionnement et sans pouvoir l’expliquer aux Mantevillois-e-s.

La question suivante est également posée : « Votre sentiment d’insécurité a-t-il baissé ? » Cette phrase n’est pas anodine. Elle illustre parfaitement l’utilisation d’une méthode souhaitée et encouragée par le Front National : focaliser une partie des débats sur la sécurité. Le CRIC considère que cette tentative de persuasion malhonnête, puisque non argumentée et non illustrée par des données tangibles, rejoint sans retenue la stratégie de communication du Front National. D’autre part, l’amalgame « FNPS » est une désolante tentative de récupération d’un élément de langage cher à la présidente de ce parti d’extrême droite. Établir une continuité dans la gestion de la ville par la majorité FN et celle du précédent mandat est une aberration. En plus des profonds changements dans la gestion des finances, il est également remarqué l’isolement de la ville dans la communauté d’agglomération, le manque d’ambition pour les questions scolaires et d’autres mesures plus symboliques comme le retrait des drapeaux de l’Union Européenne et de la ville. Chacun pourra convenir de ces changements et l’analyse produite dans ce tract traduit donc une piètre capacité d’observation de la vie politique et/ou une faible considération de celle de ses lecteurs.

Nous souhaitons une véritable rupture avec le passé : les méthodes de campagnes indignes et les déplorables tentatives de manipulation des informations. Avoir une ambition politique pour Mantes la Ville et prétendre rendre le quotidien de ses habitants plus agréable ne justifient pas le contenu de ce tract. Les éventuelles alternatives politiques doivent avancer des informations justes et des propositions constructives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s