Réunion publique d’information : Conseil Citoyen

CC

La réforme de la politique de la ville instaurée par la loi du 21 février 2014 préconise l’instauration de Conseils Citoyens au sein des quartiers prioritaires : Domaine de la Vallée, Merisiers-Plaisances et Brouets. Une réunion d’information aura lieu mardi prochain au CVS Augustin Serre (18h) pour présenter ce dispositif en collaboration avec la Préfecture.

Habitants et acteurs sociaux, sont invités à y participer pour comprendre l’intérêt de ce dispositif et peut-être se porter candidat pour participer au Conseil Citoyen de Mantes-la-Ville.

Saisissez-cette opportunité, venez mardi prochain pour en savoir davantage et peut-être aurez vous envie de représenter votre quartier au sein du Conseil Citoyen de Mantes-la-Ville.

Enjeux
– Renforcer la démocratie locale pour les habitants des quartiers.
– Encourager l’autonomie de la société civile : rendre les habitants des quartiers acteurs des décisions qui les concernent.

Missions
– Faire émerger et valoriser une expression libre des habitants des quartiers.
– Créer un espace favorisant la co-construction des contrats de ville et de projets, d’actions au sein des quartiers.
– Stimuler et appuyer les initiatives citoyennes.

3 grands principes à respecter
– Autonomie de réunion et de formulation d’avis auprès des acteurs du contrat de ville.
– Des conseils citoyens composés de deux collèges :
o représentants d’associations et acteurs locaux.
o 50% minimum d’habitants tirés au sort (principe de parité hommes-femmes à respecter + veiller à une bonne représentation des jeunes).
– Représentation des conseils citoyens dans les instances du contrat de ville (partie prenante du processus à toutes les étapes).

Publicités

Le CRIC fait sa rentrée, avec de nouvelles idées et de nouveaux projets !

Dans ses premiers mois d’existence, le CRIC n’aura pas manqué de mettre en œuvre diverses actions pour répondre aux enjeux qu’il s’est fixés : des débats publics aux rencontres citoyennes en passant par la publication du magazine d’information citoyenne CONTREPOINT, les comptes rendus des Conseils Municipaux, de l’organisation d’une après-midi festive le 14 juillet 2014 au CRIC à BRAC de cette année. La saison dernière fut riche en événements et celle à venir devrait l’être tout autant.

Pour cette nouvelle saison, le CRIC donnera la parole aux acteurs de la vie sociale et politique et développera dans ses actions les valeurs citoyennes que sont le respect, le civisme et la solidarité. Nous organiserons de nouveaux débats publics et nous continuerons à vous rapporter les propos et les décisions qui seront adoptées en Conseil Municipal.

De nouveaux projets sont également en préparation : fabrication et installation de boîtes à lire, organisation de journées à thème pour favoriser l’accès aux pratiques culturelles, élaboration d’une maison des associations en réseau pour promouvoir le tissu culturel et associatif, création de rencontres citoyennes pour discuter ensemble de nos préoccupations.

Prochaine réunion d’information Nous vous donnons rendez-vous jeudi 17 septembre 2015 à 20h dans la salle du Club de l’Amitié (rue du Colonel Moll, Mantes-la-Ville) pour discuter de ces nouveaux projets et pour envisager avec chacun d’entre vous une saison 2015-2016 enthousiasmante et enrichissante.

Forum des associations

Comme l’année précédente, le maire a refusé au CRIC de participer au forum des associations. Décision à laquelle s’ajoute également l’absence de notre association dans les pages du guide 2015-2016.
Le caractère spécieux et fallacieux des motifs invoqués est bien vérifié. D’une part de nombreux stands resteront désespérément déserts encore cette année. D’autre part des pages vides ou presque remplissent l’édition du guide des associations de cette année. L’intégration d’une nouvelle entrée n’aurait donc pas augmenté le nombre de pages et encore moins le coût d’impression de ce fascicule.

Il faut donc chercher ailleurs les raisons de cette éviction autoritaire. Le CRIC est pourtant signataire de la charte associative et notre association, par ses actions, œuvre dans l’intérêt collectif des Mantevillois. Existe-t-il une clause implicite dans cette charte qui imposerait aux associations de ne pas rendre compte des décisions politiques de la mairie ? L’intérêt individuel du maire serait-il prépondérant par rapport à celui de ses administrés ?

Quels sont les torts qu’une association œuvrant à informer les mantevillois, à rétablir une confiance et un intérêt dans la vie politique locale et à encourager les initiatives citoyennes pourrait bien faire à un élu du Front National ?

Laissons l’édile a ses manœuvres et continuons notre travail. Rendez-vous dans les allées du forum pour discuter avec nos adhérents et lire notre tract de rentrée !