Pourquoi le soutien du CRIC au collectif Stop TAFTA Val de Seine ?

gdstoptafta

Né de la réaction de citoyens mantevillois à l’élection d’un maire Front National, le CRIC vise une action essentiellement au niveau communal. Pourtant il soutient l’action du comité Stop TAFTA du Val de Seine, dont l’objet est une négociation commerciale internationale. Certains pourraient s’en étonner et y voir une contradiction.

Le CRIC est un collectif de réflexion et d’initiatives. Mais que serait une réflexion circonscrite aux limites de la commune et qui ignorerait les causes extérieures, et parfois lointaines, de ce qui surgit dans l’actualité locale. Et que vaudraient des initiatives fondées seulement sur l’actualité immédiate mais ferait l’impasse sur ce qui s’engage au même moment et produira ses effets dans un futur plus ou moins proche ?

En ce qui concerne le projet de Traité Transatlantique (TAFTA suivant l’acronyme anglais), il s’agit bien pour la démocratie, pour la qualité de nos vies, et pour l’environnement d’un très mauvais coup qui concerne les USA et l’Union Européenne. L’Union Européenne nous a habitués, de directives en traités à un recul constant de la puissance publique au bénéfice des grands intérêts privés : entreprises multinationales, grandes banques et autres entités financières. Avec le Traité Transatlantique en cours de négociation – dans une très grande opacité – il s’agit de permettre à ces grands intérêts privés de pouvoir juridiquement contester des dispositions légales et règlementaires des Etats Unis ou des pays de l’Union Européenne. Et cela au nom de textes internationaux et de la jurisprudence qui résulterait des jugements à venir, lesquels jugements seraient rendus non par des magistrats mais par des arbitres issus de cabinets d’avocats d’affaires internationaux. Il s’agit bien de défaire le pouvoir des peuples de mettre en œuvre les choix et les priorités librement débattus au profit des choix et priorités qui conviennent aux acteurs privés dominants (dénommés « investisseurs, cela fait plus positif).

Ce qui a fait se rassembler les membres CRIC, c’est la crainte de voir leur commune s’orienter vers une direction antidémocratique, dans la tradition autoritaire et  rétrograde du Front National. Mais  ignorer le risque de voir la démocratie et les valeurs de la République mises à mal au niveau national et européen ne serait guère cohérent avec notre démarche. Or c’est bien le cas avec le TAFTA, où il est prévu de remettre profondément en cause le cadre social, économique, environnemental alors que la cohésion sociale s’avère déjà bien difficile à maintenir. Une part grandissante de la population, se trouve désemparée, avec le sentiment d’avoir été abandonnée à son sort, de ne pas être écoutée. Le vote extrémiste profite beaucoup de cette situation.

D’où le choix pour le CRIC de s’associer aux efforts en vue de contrer la conclusion d’un traité si préjudiciable à la citoyenneté.

Avant de participer à la soirée du 9 octobre où nous vous attendons nombreux, voici une courte vidéo de 4 minutes qui recadre bien les enjeux du Traité Transatlantique. Et pourquoi il est important de s’y opposer.

Publicités