éCRICtoire aux Merisiers, samedi 1er avril 2017

Eric gérant du Franprix

Le 1er avril c’est le jour de l’amitié, nous avons donc souhaité réunir les commerçants, les habitants, les clients et les usagers afin de partager le verre de l’amitié. Cela permet de se connaître, de se reconnaître et d’interpeller les clients qui sont par ailleurs timides.

Nazim patron de RIS

Il est installé professionnellement aux Merisiers depuis septembre 2013 mais habite Mantes-la-Ville et ce quartier depuis 20 ans. Il tient une page Facebook qui compte presque 4000 membres «Je suis de Mantes la Ville… » dans laquelle il essaye de faire parler de la ville et ses habitants. Il manque des structures pour les jeunes et notamment un centre de médiation pour leur permettre de se retrouver, un club ados avec des jeux, un babyfoot. Le CVS n’est pas mis en valeur, il n’y a pas de communication. Il aime bien son quartier et il est heureux que ce rassemblement de samedi permette à de nombreux habitants du quartier de discuter entre eux. Les commerçants ne se parlaient pas trop entre eux, cela permet de se connaître.

Diambéré

Originaire de Mantes-la-Ville, il est revenu s’installer dans le centre depuis 6 ans.  Il regrette les incivilités et notamment que sa  voiture ait été enfoncée à deux reprises. Le quartier dans le centre est agréable à vivre grâce au grand parc. Il y avait des animations mais ça a changé depuis 2-3 ans ; la ville n’est plus aussi dynamique qu’elle l’était. Les bâtiments publics ne sont plus fréquentés comme avant, notamment les CVS où on avait la parole, le lien se créait. Aujourd’hui il n’y a plus de lieu ou d’endroit où s’exprimer sur les difficultés qu’on rencontre, donner notre point de vue sur l’amélioration du quotidien des habitants.

Cette petite fête est une bonne initiative qui permet aux habitants de toutes les générations, les commerçants et les artisans de se réunir, de rigoler, de festoyer et d’échanger. C’est une initiative à développer entre chaque quartier.

William

Travaille dans l’animation sur le Mantois. Mantevillois depuis toujours il habite aux Merisiers. Il regrette que le budget animation sur Mantes-la-Ville soit trop faible, l’absence de sorties et d’activités qui ne peuvent pas se justifier par le seul Plan Vigipirate. Il n’y a plus de salles de CVS disponibles et déplore d’absence de motif sur les refus d’octroi des salles.

Mantes-la-Ville a 20 ans de retard au niveau du tissu associatif. Il n’y a plus d’enfants dans les centres de loisirs car il n’y a plus d’activité ni de matériel. Le maire dit qu’il travaille pour la population mais ce n’est pas la réalité. Il fait des économies mais à quel prix ?

Adamsy

Il constate que rien n’est proposé pour les petits entre à partir de 7 ans et plus. Il y a beaucoup de terrains aux Merisiers mais aucun n’est exploité. Les petits trainent trop dans le centre ; il manque des éducateurs. Au CVS on faisait de la danse et de la musique, des stages de formation. Les choses ont changé.

Christelle

Vient régulièrement aux Merisiers car elle aime les liens qu’il y a. Elle habite en haut du domaine. Le lien social est à cultiver. Il faut oser aller parler avec les gens. Les jeunes du quartier font peur mais c’est juste une idée. Il y avait plus d’animation avant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s