Des choix discutables

Le dernier Conseil Municipal en date a été particulièrement court, les 7 points à l’ordre du jour ont été voté à la quasi-unanimité (sauf 4 abstentions sur le point n°4).

Parmi les éléments remarquables nous retiendrons surtout la phrase de M le Maire :

« Il faut faire des choix »

Quand les centres d’accueil Petite Enfance de la ville sont saturés et les demandes supplémentaires mises en attente sans qu’aucune solution ne soit envisagée pour répondre aux attentes et besoins des parents,
quand l’activité culturelle se résume à la programmation de la salle Jacques Brel et Festi’ville ce qui est déjà remarquable au regard des moyens engagés (nous aurons la décence de ne pas évoquer la soirée du 14 juillet et nous pourrons toujours nous étonner de voir un Conseil Municipal planifié le jour de la Fête de la Musique),
quand les fêtes de quartier deviennent une après-midi enclavée sur un parking le même jour que la Forum des associations (!),
quand le tissu associatif est remercié dans les discours mais laminé dans les faits,
quand la ville s’ennuie,
quand les parcs pour enfants sont démontés petit à petit,
quand le maire augmente ses émoluments et cumule son mandat de maire avec celui de Conseiller Régional,
quand l’avenue Jean Jaures ou la rue des Merisiers (2 exemples parmi d’autres) sont cabossés comme des sentiers de montagne.

Quand tout ça et tant d’autre choses encore, la mairie est toute heureuse de pouvoir déployer très prochainement un dispositif de vidéosurveillance et se réjouis d’obtenir une subvention de 125.250€ de la Région Ile-de-France. En comparaison la Maison de Santé ne récupère « que » 75.000€ de la Région.

125.250€ pour des caméras. Et cela n’est évidemment qu’une partie de la facture.

De notre côté nous nous réjouissons que ce projet ne soit pas déjà mis en œuvre et nous attendons toujours une réponse du maire à notre courrier de mars 2015 (!) lui demandant d’expliquer ses motivations, comment il compte évaluer la performance de ce dispositif et dans quel cadre de fonctionnement il devra s’inscrire ? 2 ans et demi après ne doutons pas qu’il ait eu le temps d’affiner ses réponses.

Cet argent (celui des mantevillois) et cette énergie (celles des équipes municipales) auraient pu mériter un meilleur sort. Qu’en pensez-vous ?

Nous avons hâte de confronter le bilan de la mairie telle qu’elle se l’imagine après presque 3 années d’exercice avec la réalité lors d’une réunion publique qui devrait s’organiser avant la fin de l’année.
En attendant le prochain Conseil Municipal aura lieu le mercredi 18 octobre.

 

Publicités

CRIC A BRAC n°4

p1130904.jpg

Merveilleuse journée que ce samedi.

Peut-être aurions nous espéré rencontrer plus de curieux, mantevillois ou autres, qui auraient découvert ce que l’on peut faire avec de la ressource et beaucoup d’envie. Et s’amuser aussi.

Nul doute que la prochaine édition saura attirer davantage de monde. A priori personne n’est jamais reparti du CRIC A BRAC n°4 avec des regrets 😉 (mais avec des coups de soleil c’est possible)

#Merci à l’association Le Crayon pour son exposition (qui continue son chemin) ; au truck de food pour ses délicieuses barquettes ; à tous les musiciens et Dj Strs pour avoir mis l’ambiance toute la journée ; au Mantois en Transition, au Forum du Mantois, aux Incroyables comestibles Mantois, à la La nouvelle Réserve, à la communauté Emmaüs de Follainville-Dennemont, à l’ AVL3C Vexin Zone 109, au café Philo, à La Note Rose et à tous ceux qui ont composé le forum associatif et citoyen ; au centre Louis Racaud et la SNCF de nous avoir accueilli sur ce super site ; aux pâtissiers ; à tous les bénévoles ; au soleil.

#REVUEDEPRESSE

Le blog de Dylan : http://dylan-guelton.fr/cric-a-brac-la-journee-festive-et-citoyenne-du-mantois

L’article du Courrier de Mantes

article CAB4 CDM

Ça booste sous les pavés, Mantes-la-Ville 3 ans après

Mardi dernier Squale recevait Romain Carbonne dans son émission « Ça booste sous les pavés » pour discuter du CRIC, de Mantes-la-Ville, du FN et de politique.

Vous pouvez écouter l’émission sur le site de Radio libertaire (FM 89.4).

>> https://www.radio-libertaire.net/ <<

Nous pouvons apporter quelques observations aux taux de participation des scrutins, nous pouvons encourager chacun à s’investir dans la vie politique de sa commune et nous considérons que l’extrême-droite est inconciliable avec les valeurs de la République. Pour autant le CRIC n’a pas vocation à commenter le résultat des élections ni à donner quelque consigne de vote.

Nous pensons également qu’un maire, premier magistrat de la commune, doit agir dans le respect du mandat qui lui a été confié : il est élu pour exécuter les décisions du conseil, représenter la commune et exécuter des fonctions d’agent du pouvoir central sous l’autorité du préfet.

M Nauth, dans sa sphère privée, est libre de partager l’analyse politique qu’il fait du 1er tour des élections et donner les consignes qu’il veut à qui voudra bien l’écouter. En revanche les ressources de Mantes-la-Ville ne sont pas destinées à servir de matériel de campagne. Il y a là un sujet qui devrait intéresser la CNCCFP (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques).

Il nous semble que le maire fait un usage excessif de ses prérogatives en utilisant les vecteurs de communication officiels de Mantes-la-Ville pour publier le communiqué de presse ci-après. Aussi nous appelons M Nauth à la raison et à la prudence dans ses propos et dans ses actes, lorsqu’il s’exprime ou agit en tant que premier magistrat de la commune.

communiqué de presse MlV 24042017