A petit malin, petit malin et demi

M le maire déplorait lors du Conseil Municipal du 25 janvier 2017 que des personnes mal intentionnées aient propagées de fausse informations sur le projet de Maison de Santé Pluri-Professionnelle.

« Il y a des petits malins qui se sont amusés à diffuser l’idée selon laquelle on sacrifierait toute la partie CVS et ont tout fait pour faire capoter avant même qu’il y ait un début de commencement de projet. »

Dans sa volonté de rendre accessible une information factuelle, le CRIC aurait pu s’associer à cette condamnation. Sauf que… l’initiateur de ces “rumeurs” se trouve être le maire lui-même ; huit mois après avoir confirmé que le projet de MSP était en préparation.

Conseil Municipal du 17 février 2016 p61
Monsieur NAUTH : « Parmi ces études de faisabilité il y a les CVS qui sont concernés. Si jamais ce projet de Maison de Santé devait aboutir et si jamais le choix qui était fait serait la transformation d’un CVS par exemple Augustin Serre, rue Louise Michel, il y aura de toutes façons une structure qui viendra « remplacer » ce CVS. Soit ce sera un autre local, si jamais c’était la totalité de la structure et la totalité de la superficie qui était nécessaire, soit une partie seulement puisque l’Association de Professionnels de Santé avec laquelle nous travaillons sur ce sujet très précisément nous a sollicité pour une fourchette de 300 à 500 m2 sachant que le CVS Augustin Serre fait au moins 500 m2, enfin tout ça dépend, si on additionne les logements qui sont juste à côté, donc soit ce serait la totalité du CVS qui pourrait être transformée en Maison de Santé, soit une partie seulement. »

Conseil Municipal du 29 juin 2015 p21,22
Monsieur NAUTH : « Une maison de santé ne se monte pas comme ça. Il y a plusieurs partenaires qu’il faut convaincre. C’est ce qu’il a commencé à faire en recevant des 22 pharmaciennes et Monsieur LEFOULON. Ces derniers l’ont alerté sur le sujet. La trésorerie n’est pas le bon choix pour une maison de santé. Il travaille d’arrache-pied pour trouver une solution, pour trouver un lieu, contre la pénurie de médecins et de personnel de santé de manière générale. »

Publicités

Le CONTREPOINT d’avril vous parle de social à Mantes-la-Ville mais reste optimiste

Le CRIC à des choses à dire, les mantevillois aussi. Retrouvez un édito optimiste et volontaire, une analyse de la politique sociale ni mensongère ni diffamatoire, un dossier sur la protection sociale, un autre sur les Centres de Vie Social et Maison de Santé Pluridisciplinaire, quelques éléments d’information sur le conseil citoyen, des nouvelles du projet boîtes à lire et un retour du premier atelier d’éCRICtoire et une pub pour le prochain CRIC à Brac, tout ça dans un Contrepoint n°04 dense et intense.

Projet de Maison de Santé Pluridisciplinaire : chronologie des faits

Lors de notre dernière réunion d’association, M Lefoulon a rappelé la chronologie du projet de Maison de Santé Pluridisciplinaire, qu’il porte en tant que président de l’association des professionnels de santé de Mantes-la-Ville. Le CRIC et des usagers des CVS mobilisés pour la sauvegarde de ses structures ont pu discuter du sujet et des responsabilité de chacun avec des éléments factuels.

Voici le compte-rendu de cette présentation qui permettra d’y voir plus clair dans les positions des acteurs concernés :

AVRIL 2015 – Monsieur Claude EVIN, ancien ministre délégué chargé de la Santé et de la Protection sociale  et directeur de l’ARS est venu au mois d’avril 2015 pour prendre le pouls de la situation sanitaire dans le Mantois et proposer à l’ensemble des professionnels de santé un projet territorial de santé, et ce dans la perspective d’essayer de structurer et de pallier à une pénurie d’offre de soins qui est en train de s’aggraver. Dans le cadre de ce projet territorial de santé étaient prévues des Maisons de Santé Pluridisciplinaires :

  • Une aux Mureaux (bien avancée)
  • Une à Limay, qui ne voit pas le jour malgré le forcing du maire
  • Une à Gassicourt (privée)
  • Une projetée à Mantes-la-Jolie, qui a du mal à voir le jour
  • Une à mantes-la-Ville

Aucun élu de MANTES LA VILLE n’était présent à cette réunion.

Lire la suite