éCRICtoire

#Centre Commercial des Merisiers [23/04/2016]

#CVS Le Patio #Domaine de la Vallée [19/04/2016]

Sana 10 ans n’a pas d’argent pour aller au Patio. Pendant les vacances elle ira au Parc, jouera dans le jardin ou ira chez sa grand-mère. Le domaine de la vallée est très bruyant.

Mira 29 ans Il n’y a pas suffisamment de commerces à proximité, il n’y a que la pharmacie. Pour acheter du pain il faut aller jusqu’à la route de Houdan. Il faut passer par le parc et ce n’est pas toujours évident. Le parc de jeux des enfants est fermé, il n’y a pas suffisamment d’activités au Domaine de la Vallée pour les enfants de 18 mois.

Salma 35 ans Le CVS permet aux personnes âgées de pouvoir se rencontrer, c’est un lieu de rencontre et de vie. Les gamins pâtissent de la baisse des activités. J’ai vu vivre ce quartier. Il n’y a plus de joie de vivre.

Le CVS du Patio a commencé à vivre en 2009 ; il y avait de la zumba pour les femmes. Le dernier cours a eu lieu en décembre, alors qu’une cotisation était payée. C’était pour nous une façon  de se rencontrer. Là où il n’y a pas de différence entre les religions ; Je n’ai pas grandi dans la haine de l’autre.

La CAF a donné les fonds pour les CVS pas pour les caméras. C’est très calme dans le quartier. Les jeunes sont respectueux des mamans. Pas d’insécurité dans ce quartier, sauf quand il y a des courses de moto. Je ne suis pas inscrite à VOISINS VIGILANTS. Il n’y a plus la fête de quartier.

Ce sont les hommes politiques qui mènent à cette haine ; moi j’ai grandi dans un climat de paix, pas de suspicion.

Salima Il n’y a plus d’activités pour les enfants. Il faudrait plus de livres à la bibliothèque pour les ados et les adultes. Le parc est fermé pour le plan Vigipirate mais les gens y vont quand même ils sautent les barrières.

Il y a un manque de stationnement ; les gens sollicitaient un parking mais ils ont fait un parc ce qui oblige les familles à prendre des box à 75 € par mois.

Les loyers sont chers, je cherche à partir de ce quartier.

Un jeune homme de 21 ans, étudiant habite ici depuis l’âge de 5 ans ; le quartier est plus ouvert ce qui est intéressant. Le tabac a disparu. Il manque une photocopieuse couleur. Avant à l’espace CVS ils pouvaient faire des photocopies mais maintenant le maire refuse. Tout le monde n’a pas une imprimante

Une maman de 33 ans et ses 2 enfants C’était une bonne initiative que l’aire de jeux du belvédère soit créée mais dommage qu’elle ne soit pas clôturée.

J’allais à la danse africaine au CVS des Brouets mais ça a été arrêté cette année, c’est très dommage. Au Patio, la couture est arrêtée comme l’atelier cuisine.

Pour les repas à la cantine scolaire il faut s’inscrire une semaine avant sinon on nous réclame une pénalité de 3,60€ par repas au lieu d’1,65€ auparavant. Idem pour le centre de loisir, il faut s’inscrire le samedi avant 11h.

Le Centre de loisir est trop cher, 10€ par jour. Mon mari prend 2 jours de congé et on jongle avec la famille pour garder les enfants.

2 jeunes filles de 18 ans Le chauffage avait été coupé donc ils ont fait une pétition et il est rétabli. Il manque de centre commercial ici, pas de pain le samedi et le dimanche. Il faudrait ouvrir d’autres commerces. L’une des deux cherche du boulot. Le patio n’aide plus pour imprimer pour faire les CV.

Avant il y avait une assistante sociale pour tout le monde et maintenant elle n’est là que pour les associations. La MEDIATION a fermé en 2013-2014. Les logements sociaux appartiennent à Emmaüs. Tout est bien entretenu. Grande solidarité dans le quartier.

Une aide aux devoirs pour les enfants vient d’être ouverte.

#CVS Augustin Serre #Merisiers [30/03/2016]

Evelyne, Jacqueline, Rosa et Viviane, toutes 4 personnes âgées, ont l’habitude de fréquenter le CVS 2 fois par semaine. Elles y pratiquent la belote pour se rencontrer, s’échanger les idées. Elles parlent de tout, de leur santé. Elles se tiennent au courant de ce qui se passe dans la ville. Elles réalisent des goûters qu’elles ramènent, chacune ramène à son tour. Elles n’auraient plus d’endroit où se réunir. C’est bien de se réunir dans un endroit neutre. Des personnes solidaires, qui ne participent pas aux activités du CVS se joignent aux usagers pour les soutenir.

Aïcha fréquente les CVS depuis 9 ans. Elle a 2 enfants, dont 1 ado qui fréquente le CVS depuis que le local ado a été supprimé. Elle fait partie d’un groupe de mamans qui fréquentent le CVS et organisent des soirées spécialement pour les mamans avec des jeux, des repas ; le vendredi en général. Le CVS est le cœur du quartier.

Stellie met ses 3 garçons au CVS pendant toutes les vacances. Les enfants sont contents car il y a plein d’activités, plein de sorties. Le jeudi elle participe aux ateliers couture et cuisine.

Miranda pratique les activités adultes. Ses enfants venaient auparavant. Pendant des années elle est allée aux ateliers cuisine, couture ; soirée, événements. Dommage que ça ferme car les ados font des activités. Que feront­-ils après s’il n’y a aucun endroit pour eux ?

Catherine et Jeannine ont fait beaucoup de bénévolat pour les enfants du quartier défavorisés. Elles tiennent à ce qu’il soit mentionné que Mohamed, dont les parents sont réfugiés politiques vient souvent au centre aéré car il n’a pas de cadeau à Noël. Pas de meubles chez lui… Pas de quoi manger tous les jours ; il trouve de la relation humaine, des copains, des réponses à certaines questions. Il y a des associations utiles également dans les CVS qui aident les usagers à réaliser leur CV pour trouver un emploi.

Publicités