On récapitule le programme du CRIC A BRAC – 5ème édition

Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour passer une journée agréable dans une ambiance festive et chaleureuse.

Il manque quelque chose ? Dites-le nous 😉

A part si vous vouliez absolument faire du water polo, « the place to be » dimanche c’est au Centre Louis Racaud 22 boulevard Roger Salengro à Mantes-la-Ville. (https://goo.gl/maps/mTDPUdwBeUw)

Entrée libre et gratuite ! à partir de 11h

🔔11h00 – Le CRIC A BRAC – 5ème est ouvert en musique avec Dj Strs

🎷11h30 – C’est la fanfare Fanfare Des bâtons dans les rues au CRIC à BRACqui met l’ambiance

12h40 – Après une séquence DJ funky fresh c’est au tour du trio Pigs in Cornfield d’assurer la pause dej.

🍗Petits creux et grosse fringales seront agréablement comblé avec la barquette « maison » du food truck d’Annie et Ben. 4€ pour se régaler.

14h40 – Bob Dylan est à l’honneur. Idéal pour accompagner une partie de pétanque (on a le terrain et les cochonnets grâce à La Note Rose mais n’oubliez pas vos boules) ou de molkky.

💃16h00 – Attention les yeux ! la Cie Sirhaya fait le show. Danse orientale mais pas que… Il faudra être sur place pour apprécier le spectacle.

16h30 – Aïeuls Rock prend la scène et ne la quittera qu’après avoir dynamisé cette fin d’après-midi ensoleillée (si si 100% garanti)

17h00 – Coup d’envoi d’Allemagne-Mexique, à regarder tranquillement sur notre écran géant.

🥤A la buvette vous pourrez soulager la soif qui ne manquera pas d’arriver avec des boissons fraîches ou pas (thé, café) toujours à prix mini. Et si vous voulez venir avec votre glacière, pas de problème !

Et puis à l’heure que vous voulez vous pourrez discuter avec les nombreuses associations présentes sur le site,

vous pourrez chiner à la brocante gratuite et même proposer vos propres objets qui pourront rendre service à quelqu’un d’autre,

vous pourrez profiter des 2 expositions photos – Mai 68 à l’usine de Renaud Flins et Mantes-la-Ville comme vous ne l’avez jamais vue en 2018,

vous pourrez apprendre qu’un groupe de personnes motivées travaillent sur un projet de capteur de pollution de l’air,

👼vos enfants pourrons s’amuser, se faire maquiller, lire et écouter des histoires, jouer, …

Et sinon vous pourrez juste profiter d’une belle après-midi en compagnie de vos amis, de vos voisins et d’autres personnes qui s’activent pour mettre un peu de vie et de couleur à Mantes-la-Ville.

Publicités

Ça booste sous les pavés, Mantes-la-Ville 3 ans après

Mardi dernier Squale recevait Romain Carbonne dans son émission « Ça booste sous les pavés » pour discuter du CRIC, de Mantes-la-Ville, du FN et de politique.

Vous pouvez écouter l’émission sur le site de Radio libertaire (FM 89.4).

>> https://www.radio-libertaire.net/ <<

Conseil Citoyen, la participation des citoyens au cœur de la politique de la ville

Pour réussir, la politique de la ville doit se faire avec les habitants. Les opérations de renouvellement urbain en particulier sont des opérations lourdes qui si elles ne sont pas comprises et appropriées par les habitants peuvent être même contre-productives.
Le pouvoir d’agir des habitants dans ces quartiers prioritaires de la politique de la ville sera renforcé grâce aux « conseils citoyens ». Favoriser la prise de parole, garantir la place des habitants dans toutes les instances de pilotage du contrat de ville, créer un espace de propositions et d’initiative à partir des besoins des habitants, mais aussi assurer le renouvellement démocratique et la recréation d’un lien trop souvent distendu entre les habitants et les institutions, tels sont les objectifs de ces conseils.

DOSSIER DE PRESSE – 20 juin 2014 – ville.gouv.fr

Depuis sa création, le CRIC n’a de cesse de développer les échanges entre citoyen et leurs élus et d’intéresser les mantevillois à la vie politique de leur commune. Par ailleurs le Conseil Citoyen, par ses principes généraux et ses missions, doit rendre possible les mobilisations citoyennes en garantissant la place des habitants dans toutes les instances de pilotage et en créant un espace de propositions et d’initiatives à partir des besoins des habitants. C’est donc tout naturellement que notre association a postulé pour intégrer ce dispositif mis en oeuvre à Mantes-la-Ville.

Nous nous attacherons à reporter sur ce blog les activité du Conseil Citoyen, à commencer par la réunion de présentation qui s’est tenue au CVS Augustin Serre ce jeudi 17 mars.

Dans la partie Ressources vous retrouverez l’ensemble des documents associés à ce dispositif et ceux qui seront produits par le Conseil Citoyen de Mantes-la-Ville.

Rappel du cadre légal

Lire la suite

Pourquoi le soutien du CRIC au collectif Stop TAFTA Val de Seine ?

gdstoptafta

Né de la réaction de citoyens mantevillois à l’élection d’un maire Front National, le CRIC vise une action essentiellement au niveau communal. Pourtant il soutient l’action du comité Stop TAFTA du Val de Seine, dont l’objet est une négociation commerciale internationale. Certains pourraient s’en étonner et y voir une contradiction.

Le CRIC est un collectif de réflexion et d’initiatives. Mais que serait une réflexion circonscrite aux limites de la commune et qui ignorerait les causes extérieures, et parfois lointaines, de ce qui surgit dans l’actualité locale. Et que vaudraient des initiatives fondées seulement sur l’actualité immédiate mais ferait l’impasse sur ce qui s’engage au même moment et produira ses effets dans un futur plus ou moins proche ?

En ce qui concerne le projet de Traité Transatlantique (TAFTA suivant l’acronyme anglais), il s’agit bien pour la démocratie, pour la qualité de nos vies, et pour l’environnement d’un très mauvais coup qui concerne les USA et l’Union Européenne. L’Union Européenne nous a habitués, de directives en traités à un recul constant de la puissance publique au bénéfice des grands intérêts privés : entreprises multinationales, grandes banques et autres entités financières. Avec le Traité Transatlantique en cours de négociation – dans une très grande opacité – il s’agit de permettre à ces grands intérêts privés de pouvoir juridiquement contester des dispositions légales et règlementaires des Etats Unis ou des pays de l’Union Européenne. Et cela au nom de textes internationaux et de la jurisprudence qui résulterait des jugements à venir, lesquels jugements seraient rendus non par des magistrats mais par des arbitres issus de cabinets d’avocats d’affaires internationaux. Il s’agit bien de défaire le pouvoir des peuples de mettre en œuvre les choix et les priorités librement débattus au profit des choix et priorités qui conviennent aux acteurs privés dominants (dénommés « investisseurs, cela fait plus positif).

Ce qui a fait se rassembler les membres CRIC, c’est la crainte de voir leur commune s’orienter vers une direction antidémocratique, dans la tradition autoritaire et  rétrograde du Front National. Mais  ignorer le risque de voir la démocratie et les valeurs de la République mises à mal au niveau national et européen ne serait guère cohérent avec notre démarche. Or c’est bien le cas avec le TAFTA, où il est prévu de remettre profondément en cause le cadre social, économique, environnemental alors que la cohésion sociale s’avère déjà bien difficile à maintenir. Une part grandissante de la population, se trouve désemparée, avec le sentiment d’avoir été abandonnée à son sort, de ne pas être écoutée. Le vote extrémiste profite beaucoup de cette situation.

D’où le choix pour le CRIC de s’associer aux efforts en vue de contrer la conclusion d’un traité si préjudiciable à la citoyenneté.

Avant de participer à la soirée du 9 octobre où nous vous attendons nombreux, voici une courte vidéo de 4 minutes qui recadre bien les enjeux du Traité Transatlantique. Et pourquoi il est important de s’y opposer.

Le CRIC fait sa rentrée, avec de nouvelles idées et de nouveaux projets !

Dans ses premiers mois d’existence, le CRIC n’aura pas manqué de mettre en œuvre diverses actions pour répondre aux enjeux qu’il s’est fixés : des débats publics aux rencontres citoyennes en passant par la publication du magazine d’information citoyenne CONTREPOINT, les comptes rendus des Conseils Municipaux, de l’organisation d’une après-midi festive le 14 juillet 2014 au CRIC à BRAC de cette année. La saison dernière fut riche en événements et celle à venir devrait l’être tout autant.

Pour cette nouvelle saison, le CRIC donnera la parole aux acteurs de la vie sociale et politique et développera dans ses actions les valeurs citoyennes que sont le respect, le civisme et la solidarité. Nous organiserons de nouveaux débats publics et nous continuerons à vous rapporter les propos et les décisions qui seront adoptées en Conseil Municipal.

De nouveaux projets sont également en préparation : fabrication et installation de boîtes à lire, organisation de journées à thème pour favoriser l’accès aux pratiques culturelles, élaboration d’une maison des associations en réseau pour promouvoir le tissu culturel et associatif, création de rencontres citoyennes pour discuter ensemble de nos préoccupations.

Prochaine réunion d’information Nous vous donnons rendez-vous jeudi 17 septembre 2015 à 20h dans la salle du Club de l’Amitié (rue du Colonel Moll, Mantes-la-Ville) pour discuter de ces nouveaux projets et pour envisager avec chacun d’entre vous une saison 2015-2016 enthousiasmante et enrichissante.

Forum des associations

Comme l’année précédente, le maire a refusé au CRIC de participer au forum des associations. Décision à laquelle s’ajoute également l’absence de notre association dans les pages du guide 2015-2016.
Le caractère spécieux et fallacieux des motifs invoqués est bien vérifié. D’une part de nombreux stands resteront désespérément déserts encore cette année. D’autre part des pages vides ou presque remplissent l’édition du guide des associations de cette année. L’intégration d’une nouvelle entrée n’aurait donc pas augmenté le nombre de pages et encore moins le coût d’impression de ce fascicule.

Il faut donc chercher ailleurs les raisons de cette éviction autoritaire. Le CRIC est pourtant signataire de la charte associative et notre association, par ses actions, œuvre dans l’intérêt collectif des Mantevillois. Existe-t-il une clause implicite dans cette charte qui imposerait aux associations de ne pas rendre compte des décisions politiques de la mairie ? L’intérêt individuel du maire serait-il prépondérant par rapport à celui de ses administrés ?

Quels sont les torts qu’une association œuvrant à informer les mantevillois, à rétablir une confiance et un intérêt dans la vie politique locale et à encourager les initiatives citoyennes pourrait bien faire à un élu du Front National ?

Laissons l’édile a ses manœuvres et continuons notre travail. Rendez-vous dans les allées du forum pour discuter avec nos adhérents et lire notre tract de rentrée !